icone rss Flux RSS - Newsletter

Article de la Gazette

Le Monde d'Eforom : Episode 3 : Le Royaume Communauté

Une fois de plus, Jivé et Côme se mirent en route en direction de terres qu’ils ne connaissaient pas. Pour deux personnes n’ayant jamais quitté leur terre natale, la route allait être longue avant de retrouver Powun.
Il n’était que six heures du matin, mais ils furent levés par nagla qui voulait partir le plus tôt possible pour arriver le plus tôt possible à la cité de l’Information, la capitale du Royaume Communauté.
- Je suis désolé de vous lever aussi tôt, s’excusa nagla. Mais la route à pied est plutôt longue, et je n’ai qu’un seul Favori. Impossible de nous prendre tous les trois.
- Un Favori ? demanda Côme, la tête dans les nuages.
- De grands chevaux ailés permettant d’aller rapidement d’un pays à un autre par la voie des airs, lui répondu Jivé, bien plus réveillée que son ami.
- Ouais, et c’est pas ici que vous en trouverez, renchérit nagla. Du coup pas le choix, on y va à pied. Mais t'inquiètes chouquette, j'ai la technique pour pas prendre trop de temps. Voici en exclu cosmikoloverzeworld le raccourci qui va de SdA au Commu !
Il sortit son sceptre attestant de son statut de chef d’état et frappa un grand coup par terre. Un long chemin bleuté apparu sous leurs pieds, chemin s’étendant à perte de vue, traversant les montagnes qui bordaient SdA.
- C’est quoi ?
La question de Côme semblait étonner nagla.
- Tu sais pas ce que c’est ? Mais d’où vous venez ? C’est une connexion rapide, pour permettre aux chefs d’Etat de relier rapidement leurs forums. Ca a été créé par Anonymous… Vous savez qui est Anonymous, au moins ?
Devant le silence des deux jeunes gens, nagla soupira et se mit en route, suivant le chemin bleu qu’il avait fait apparaître quelques instants plut tôt.

La route vers le royaume Communauté avait en effet été bien plus courte que Jivé et Côme ne l’avaient imaginée.
L’après-midi allait à peine finir quand ils mirent les pieds dans une grande ville aux bâtiments immenses, une ville où de nombreuses personnes étaient présentes, venant, au vu de leurs tenues, de plusieurs pays différents. A chaque coin de rue se trouvait des vendeurs de journaux, criant à qui voulait l’entendre les nouvelles des terres qu’ils représentaient, et tout le monde semblait connaître tout le monde malgré la diversité populaire.
- Nom d’une pipe ! s’exclama nagla, regardant dans une rue adjacente.
Jivé et Côme regardèrent nagla s’éloigner à grands pas vers un amas de monde qui hurlait sur une place, un peu plus loin. Jivé et Côme suivirent nagla qui venait d’enfiler sa cape rouge. Cer dernier se faufila dans la foule, se plaça au centre et, avec son sceptre, donna trois coups retentissants sur le sol.
Aussitôt, tout le monde se tut et se tourna vers lui. Jivé fut étonnée de voir que la plupart lui lançait des regards noirs.
- Je pourrais savoir ce qu’il se passe, ici ? demanda nagla.
- T’étais passé où ? demanda une fille dans la foule.
- J'ai été kidnappé. Ca s'est bien fini, les ravisseurs ont compris assez vite que mes parents me réclameraient jamais et que mes organes étaient trop pourris pour être revendus sur le marché roumain, du coup ils m'ont relâché. Mais ça va. Là j'attends une réponse à ma question.
La fille qui avait parlé s’avança parmi la foule et tendit un journal à nagla.
- Lis la Une, tu comprendras.
Il la remercia, ouvrit le journal, lut la Une, et éclata de rire.
- Je me demandais d’où venait cette atmosphère si amicale lors de mon arrivée. C’est l’anarchie depuis combien de temps à cause de ce torchon ?
- Deux bonnes heures… lui répondit la fille.
- Et où est Youghy ?
- Il est parti aux Réclamations en début d’après-midi, il a dit que tu étais parti ce matin de SdA et que devais arriver assez vite.
- J’ai dû venir à pied, j’avais deux personnes m'accompagnant venant d’Eragon. Ils sont là-bas, d’ailleurs - nagla désigna Jivé et Côme d’un coup de tête. Mais va falloir que je règle ça - nagla secoua le journal qu’il avait dans les mains. Tu veux bien t’en occuper, de ces deux là ?
- Heu… Si tu veux… Je dois faire quoi ?
- La fille t’expliquera. Merci frambi.
- Je t’en prie.
Nagla dispersa la foule, et, après avoir salué Jivé et Côme de la main, s’en alla. La fille avec qui il avait parlé s’avança vers eux et sourit. Elle avait de très longs cheveux bruns qui lui arrivaient au milieu du dos et des yeux marrons. Elle était habillée d’un short et d’un T-Shirt blanc, et l’on pouvait voir dans son dos qu’un sceptre semblable à ceux de Dylan et nagla était attaché.
- Vous vous appelez … ?
- Moi c’est Jivé.
- Et moi c’est Côme.
- Enchantée. Moi, c’est framboisine. Et nagla m’a demandée de vous aider… Donc racontez moi ce qu’il s’est passé, s’il vous plaît.

Jivé et Côme prirent leur temps, mais ils leur racontèrent tout ce qu’il s’était passé. Framboisine ne les avait pas coupés, et semblait plutôt perplexe. Une fois qu’ils eurent fini, elle prit la parole.
- Ca n’a aucun sens… Pourquoi s’en prendraient-ils à une personne aussi jeune ?
Bien plus qu’une question envers Jivé et Côme, il semblait bien qu’elle se la posait à soi-même.
- Bon, va falloir qu’on fasse le tour des informateurs du coin… Shumz est reparti sur les terres des moins de quinze, Youghy est pas là, 36-15 et Saber non plus… Va falloir qu’on aille voir Avril. Vous me suivez ?
Jivé et Côme acquiescèrent, et suivirent Framboisine à travers les grandes rues du Communauté, où plein d’affiches annonçaient les évènements à venir à travers tout Eforome et où des milliers de personnes se trouvaient.
- Pourquoi nagla est-il si soudainement parti ?
La question trottait dans la tête de Jivé depuis tout à l’heure, et elle songea qu’elle n’avait rien à perdre à la poser. Framboisine sourit et lui répondit, tout en marchant.
- A cause de Stikmou. C’est l’ancien chef d’Etat, ici. Il a beaucoup fait pour le Royaume. Beaucoup ont dirigé avec lui, avec plus ou moins de succès. Avril, par exemple, a aussi été roi avec Stikmou il y a longtemps.
Il y a peu, Stik a choisi nagla en adjoint, pour l’épauler dans ce pays. Très vite, des divergences apparurent, les deux hommes n’étant pas d’accord sur la politique à mener. Sans doute pris de court, Stik laissa le destin du Royaume aux Admins. Dans l’absence de réaction, Stikmou s’en alla, et nagla resta seul aux commandes du Royaume pendant quelques temps avant de choisir l’un de ses amis pour être son adjoint, à savoir Youghy.
Stik l’a, apparemment, très mal pris. Que personne ne le retienne, que nagla prenne aussi vite le pouvoir en s’imposant autant comme étant incontestable à la tête du Royaume, et surtout qu’il mette un ami proche à la tête du Communauté aussi peu de temps après son départ.
Bref, toujours est-il qu’un des journaux d’Eforome a sauté sur l’occasion. L’AJV, un des plus anciens du monde, a publié une interview de Stikmou où il accuse nagla de l’avoir manipulé. Et bien sûr, malgré l’amour qu’on porte à nagla, beaucoup ont gardé de la profonde affection pour leur ancien roi, ce qui a provoqué des scènes d’émeutes assez conséquentes cet après-midi envers nagla et Youghy. Tiens, on est arrivé.
Jivé et Côme avaient écouté avec attention l’histoire de framboisine, au point qu’ils n’avaient même pas remarqué qu’ils étaient arrivés dans une toute autre partie du Royaume. Les immenses grattes-ciel avaient laissé place à de nombreuses habitations toutes plus belles les unes que les autres. Framboisine s’avança vers une porte, et sonna.
Après quelques instants, un homme répondit. Il était plutôt grand, avait un visage pâle et un regard ténébreux, associés à des cheveux mi-longs d’un noir de jais.
- Yop Avril ! Tu vas bien ?
- Je suis heureux comme un goret dans sa crotte. C’est pourquoi ?
Le ton d’Avril était à la fois cynique et nonchalant, un espèce de mélange étrange que ni Jivé, ni Côme n’avaient entendu jusqu’ici. Framboisine sourit et lui répondit.
- On a besoin de tes connaissances pour régler un petit soucis. T’as cinq minutes ?
- Mouais.
Il les fit entrer, et Jivé et Côme reprirent leur histoire du début, pour la troisième fois en deux jours.
- Tu crois qu’on devrait en parler aux Admins ? demanda Framboisine.
- Aucun intérêt, lui répondit-il.
- Ils pourront peut-être nous aider, non ?
- Si tu parles aux Admins, tu es religieuse. Si ils te répondent, tu es schizophrène. Ne tombe pas aussi bas. Les Admins ont peut-être existé, mais je doute qu’ils existent encore aujourd’hui et qu’ils aient fait tout ce qu’on leur attribue. En plus j'aime pas les trucs trop mystérieux. Est ce que les deux Frères se sont auto-créés ? Qu'est ce que les Admins ont fumé le jour où ils ont conçu Antaros ? Et à quoi ils ressemblent ? Parce que le coup de « Haazel a créé l'Homme à son image » c'est un peu vague : entre Ben Stiller et Grichka Bogdanoff, il y a de la marge quand même. Ca se trouve c'est une gigantesque blague et les Admins sont des grilles-pain. Et au lieu de multiplier les pains comme le disent les livres religieux, ils auraient juste toasté deux pauvres tartines. Ca sent l'arnaque… Et le pain grillé.
Avril soupira et reprit.
- Bref, les Hôr-Chartes ont toujours un but précis, et il est vrai que je doute qu’ils aient attaqué ton frère par simple envie. Et comme vous n’avez jamais quitté Eragon de votre vie, je n’arrive pas à trouver l’intérêt de cette attaque… Enfin, si, il y en a bien une, mais c’est assez tiré par les cheveux…
- Laquelle ? s’empressa de demander Jivé.
- Et bien, des bruits courent depuis plusieurs mois, ici. Un bruit selon lequel les Hôr-Chartes auraient dans leurs rangs un prophète.
- Un prophète ? s’étonna Côme.
- Ouaip. Quelqu’un qui aurait des visions sur l’avenir. Si ce prophète a eu une vision - ce dont je doute - à propos de ton frère, ça peut expliquer certaines choses…
- Nous ne devons exclure aucune piste… Merci Avril. Vous venez, vous deux ?
Framboisine se leva, et Jivé et Côme la suivirent. Ils sortirent alors que la nuit venait de tomber. Des tas de questions se bousculaient dans la tête de Jivé… Qu’est-ce que ce prophète, si tant est que ce soit bien quelque chose de réel et pas une rumeur, aurait bien pu voir à propos de son frère ?

Tous trois retournèrent à la cité de l’Information où ils retrouvèrent nagla, tout joyeux.
- Ah quelle classe ! J’assure super grave !
- Qu’est-ce qu’il y a ? demanda Framboisine.
- Je reviens du siège de l’AJV. J’ai fait fermer l’entreprise : plus aucun torchon de ce genre ne sera vendu dans ce royaume. Bref, des nouvelles ?
Framboisine lui expliqua tout ce qu’ils avaient su de Avril.
- Je vois. Bah, je peux peut-être encore vous aider, alors… Youghy m’avait parlé d’une personne semblable, il n’y a pas longtemps. Le chef des territoires du Pluss-Trentessinq…
Jivé et Côme regardèrent nagla, qui souriait.
- Bon… Youghy devrait revenir dans la nuit. Je vous emmènerais demain, les mômes.

13/06/2010Youghy62

Voir tous les articles Le Monde d'Eforom

La Gazette de JeuxVideo.com - Site créé avec l'autorisation de l'administration de JeuxVideo.com
Contacter le Webmaster - Administration - Partenaires : JVFlux, toast.es