icone rss Flux RSS - Newsletter

Article de la Gazette

Edito : L'audio sur JVC : absence anecdotique ou manque à gagner ?

Jeuxvideo.com, la référence francophone du jeu vidéo. Un beau slogan collant parfaitement au site sur lequel nous évoluons. Rapidement devenu le média numéro 1 de France et d'Europe en terme de JV, le site annonce des centaines et centaines de millions de pages consultées tous les mois. Avec une telle audience JVC pourrait se targuer d'être une plaque tournante du milieu, un métronome décidant du succès ou de l'échec des jeux via des tests engagés. En fait, le peut-il vraiment ? Est-ce que JVC est aujourd'hui un site modelant la face de l'industrie du Jeu Vidéo comme son statut pourrait le laisser entendre ?

S'il a par le passé aidé certains titres à sortir d'un relatif anonymat pour atteindre des chiffres de ventes assez conséquents (on pense tous à Minecraft, ou à des jeux comme Mount&Blade qui auront sans nul doute profité d'une critique très optimiste), il n'a quasiment jamais éloigné un blockbuster des sommets des charts. GT5, Homefront, Dragon Age II, trois titres à la critique mitigée affichant des millions de ventes. En d'autres termes, si une critique positive de jeuxvideo.com peut grandement influencer l'avenir commercial d'un titre, une critique négative a beaucoup plus de mal à se faire entendre.

En effet, les voix des rédacteurs de jeuxvideo.com sont souvent dans la conciliation, dans le consensus. Leurs avis ne sont que très rarement défendus corps-et-âme ou soumis à l'épreuve du débat public. Lorsqu'un Hiro s'insurge du prix de Call of Duty Black Ops : First Strike, il ne va pas jusqu'à renforcer son opinion dans une note sanction. Si un rédacteur de JVC s'insurge contre la Wii, il ne va jamais jusqu'à l'écrire noir sur blanc dans une publication. Si un Dinowan semble blasé de l'évolution des jeux vidéo, il ne va pas jusqu'à l'exprimer dans un dossier. N'est-il pas là, le vrai problème de jeuxvideo.com ? Le jeu vidéo est une passion, un milieu où l'on peut s'affirmer avec force. On peut régulièrement lire que la subjectivité transpirant des tests est une bénédiction. Mais ces derniers ne peuvent pas s'affranchir d'un certain niveau d'objectivité, ne serait-ce que pour coller à des attentes différentes selon les lecteurs, la subjectivité étant donc inéluctablement réprimée dans son expression. C'est pourquoi une débat audio mensuel serait un plus non négligeable pour le site.

Une rubrique où le débat d'idée, où la passion et la subjectivité pourraient s'exprimer librement. Un lieu où deux opinions pourraient s'affronter, plutôt qu'être publiées sans être mis en relation. Actuellement les tests sont attribués en fonction des affinités de chacun, et les voix dissidentes se taisent, semblant nier l'existence d'une contre-opinion ou d'un avis contraire. En ce sens l'émission ouvrirait des contrées jusqu'alors ignorées par l'équipe en charge de l'éditorial, permettant aux lecteurs de découvrir des avis plus profonds et plus personnels de la rédaction, et de percevoir les traits qui définissent l'âme de joueur de chaque rédacteur. Bien sûr il ne s'agirait pas de polémiquer pour polémiquer, ce genre de pratique étant réservé aux élitistes et autres sites de seconde zone en manque de visiteurs. Il s'agirait bel et bien d'un atout, d'une arme pour assumer l'influence que JVC possède sur le monde vidéoludique, d'un outil pour réhabiliter le site en tant que journal engagé. Mieux connaître la rédaction pourrait favoriser une relative confiance et amener les lecteurs à considérer la critique avec plus d'intérêt. De plus, rien n'empêcherait une alternance entre débat et présentation. Une rétrospective de la saga Tekken serait-elle moins intéressante en podcast audio plutôt qu'en dossier écrit ?

Concrètement, quelle forme prendrait un podcast publié par JVC ? Dans l'idéal, il s'agirait d'une émission audio d'une heure, abordant un sujet précis de l'actualité ou un événement de l'Histoire ayant marqué la majorité des joueurs. La sortie de la 3DS, l'évolution du RPG Japonais, la difficulté dans les jeux, une rétrospective quelconque, tels sont les sujets qui pourraient être abordés dans l'émission. Avec un master of ceremony tel que Franck et des rédacteurs passionnés comme Pixelpirate ou Romendil, il est difficile d'imaginer autre chose qu'une réussite en terme de présentation. La vidéo serait à proscrire dans le sens où la facilité d'écoute est facteur de succès. On peut par exemple imaginer les lecteurs récupérer les podcasts via une plateforme comme iTunes, et les écouter via leurs baladeurs MP3. De même, une durée d'une heure serait suffisamment longue pour dépasser une simple approche superficielle, et suffisamment courte pour ne pas ennuyer ou lasser le public. Quels sont donc les éléments qui nous éloignent d'une telle avancée ?

Les arguments avancés par Lightman pour écarter cette idée sont le temps et l'absence de demande. Est-ce que le public se désintéresserait d'une rubrique replaçant la critique du site dans la « passion » qui les anime ? Et puisqu'une émission ne nécessite pas la présence de tous les rédacteurs, est-ce qu'un podcast mensuel d'une ou deux heures obligerait le site à sacrifier plus qu'un ou deux Gaming Live de jeux anonymes ? Est-ce que son enregistrement couterait des milliers d'euros en matériel alors que le studio desdits GL semble tout-à-fait apte à en assumer la responsabilité ?

La voie semble ouverte à la publication de tels débats, et rien n'empêche JVC de faire un test et de constater le résultat. Après tout, quand la confrontation et la proximité aboutissent au constructif, que risque-t-il à part un succès ?

26/03/2011Avril

Voir tous les articles Edito

La Gazette de JeuxVideo.com - Site créé avec l'autorisation de l'administration de JeuxVideo.com
Contacter le Webmaster - Administration - Partenaires : JVFlux, toast.es